��>�Accueil ��>�R�sultats ��>�R�sum� �dition 2011

R�sultats Marathon du Grand Toulouse 2011


L'ann�e de tous les records

KORIRLe Marathon du Grand Toulouse a le vent en poupe. Pour sa cinqui�me �dition sous un soleil printanier, et malgr� un fort vent d'autan, tous les records ont �t� battus. Aussi bien ceux des chronos masculins et f�minins, que ceux de participation avec plus de 3400 inscrits en individuels et pr�s de 500 �quipes de quatre coureurs...Ce fut vraiment l'�dition de tous les records.

Il est vrai que Serge L�vy, en charge comme chaque ann�e du plateau �lites, avait bien fait les choses. On pouvait compter sur une poign�e de Kenyans, quelques Ethiopiens et autres Russes... D'entr�e, le rythme est plus rapide qu'en 2010. Nettement. On passe en 15'30'' au 5 km et en un peu moins de 31' au 10. Les li�vres de service font � merveille leur boulot. Les coureurs sont sur les bases de 2h10'. Nicolas Fernandez, le local de l'�tape, tient le choc. Il avait promis de tenter le tout pour le tout, lui qui avait enthousiasm� le public l'an pass� en 2h24' pour un premier essai sur la distance. Il devra pourtant tr�s vite rentrer dans le rang. Une dixi�me place au final avec leadership r�gional tout de m�me, sans souci...

Devant, une fois le travail des li�vres termin�, les Kenyans sont donc livr�s � eux-m�me. Benjamin Bitok, triple vainqueur ici, ne semble pas au mieux.Il grimace en fin d'un groupe compos� de cinq hommes. Il semble s'accrocher et fait l'�lastique. Le passage au semi s'effectue en 1h05'20''. Le record semble acquis. Pourtant le fort vent d'autan qui souffle dans la vall�e de la Garonne va perturber quelque peu la donne. Les longues lignes droites comprises entre Launaget et Aucamville sapent le moral de pas mal de marathoniens. David Kiprono Langat essaye d'acc�l�rer un peu � l'approche du 30 �me kilom�tre. Mais face au vent, il faut �tre suicidaire pour tenter sa chance. Bref le rythme baisse. On passe en 1h34' au 30 �me. On se demande � nouveau si les 2h12' vont pouvoir se faire. C'�tait sans compter sur les v�lleit�s d'un homme. Patrick Korir en a gard� sous la semelle. Il sent que le record est en train de leur �chapper. Il place un contre au 36 �me kilom�tre. Terrible acc�l�ration qui prend tout le monde de court. John Mutai essaye de revenir. Trop tard. Le trou est fait. M�me Bitok ne pourra rien y faire.Korir prendra donc ses responsabilit�s et avec cette attaque au bon moment. Il finit en 2h11'36''. Avec une minute d'avance sur l'ancienne marque. Benjamin Bitok a r�ussi � garder sa deuxi�me au prix d'un bel effort solitaire. En 2h12'22'', il fait �galement mieux que sa propre marque de 2010. Ils sont cinq � descendre sous les 2h15'...

Chez les f�minines, ce fut tout aussi ind�cis et tout aussi serr�. Alice Serser, qui disputait l� son deuxi�me marathon, attendra le 35 �me kilom�tre, elle aussi, pour tenter sa chance. Jusque l� un groupe de quatre f�minines restera compact, men� par un li�vre de luxe en la personne de J�r�me Bellanca... Elles passeront en 1h16'40' au semi, largement en avance donc sur les temps du record de la course, d�tenue depuis la premi�re �dition en 2h29'53'' par Tatiana Mironova. Alice finit en 2h37'06'' et Shewaye en 2h37'24''. Toutes deux largement en de�� du record... Christelle Monier, la Narbonnaise, est premi�re fran�aise en 2h49'35''.

Sur l'�preuve relais, l'�quipe du mat�riel de l'arm�e de Terre, en pr�sence du colonel Odeyer, chef de corps du 3�me RTMA de Muret, remporte une nouvelle fois l'�preuve. C'est la troisi�me fois d'affil�e... Julien Casoni l'emporte lui sans souci en handisports. Ce fut donc vraiment une belle ann�e pour le Marathon du Grand Toulouse...�


> Consultez le�classement du marathon
> Consultez le classement du marathon handisport
> Consultez le classement du marathon relais

Les mousquetairesAIRFRANCEVinci park

Marathon du Grand Toulouse
6, rue Ren� Leduc 31 500 Toulouse